05 56 71 57 49 – 06 38 40 33 47

Plusieurs samedis furent nécessaires

A peine les actes passés, tous les conseillers décidèrent de prendre les choses en main. L’ensemble de la structure disparaissait sous une épaisse végétation luxuriante dont le grand manteau vert ne laissait entrevoir que peu de  toiture. Plusieurs samedis furent nécessaires pour venir à bout de cette tâche et voir enfin apparaître le bâtiment et ses abords.

Chacun y allait de bon cœur

Avec ses moyens: des petites mains pour arracher le lierre des murets, avec sécateurs et machette, un gros coup de balai à l’intérieur, au moyen plus lourd, tronçonneuse pour les arbres, broyeur et tractopelle pour anéantir les ronces et les arbustes.

Tout cela dans la bonne humeur et la convivialité, autour du barbecue du foyer afin de reprendre des forces. Enfin, au cours de l’été 2004, nous pouvions admirer ce site majestueux dans son ensemble.
Le nettoyage méticuleux avait  permis de redonner un autre aspect à ce bâtiment en détresse.

Durant l’hiver 2004/2005

Notre charpentier répara le gros trou de la toiture occasionné  par la chute de l’arbre sur le bâtiment.

En février 2006

Nous retenons le cabinet ESI concept comme architecte. Divers moutures de plans furent indispensables pour répondre à nos attentes. Le 24 août, les plans sont validés mais subiront de nouvelles modifications durant les travaux dans la partie communale.

L’escalier sera déplacé pour installer plus tard les meules. Le plancher de la salle de réunion sera remplacé, avec un vitrage sur 1 m2 environ, pour voir tourner la future roue à augets depuis la salle.

Nous sommes très exigeants sur la qualité des travaux. Les modifications ou création d’ouverture doivent être invisibles, faites avec la pierre de réemploi. Ainsi, un œil de bœuf a été ajouté pour éclairer les toilettes. Après, nous avions l’impression qu’il était là depuis toujours.

Le plafond, en simple volige grossièrement rabotée, blanchi avec un lait de chaux et brossé sera d’un bel effet.

La charpente doit rester visible pour mettre en valeur les pannes et le poinçon (voir photo). Les cloisons seront faites avec les mêmes voliges chaulées.

Il est difficile de faire comprendre à certains artisans de ne pas utiliser de ciment, que leur passage doit être pratiquement invisible.

Pour le logement du meunier, nous sommes moins stricts sur les matériaux. Nous recherchons les économies d’énergie en suivant les conseils de l’architecte. Un chauffage au bois est installé.